Shenten Dargye Ling

Yungdrung Bön

Khenpo Tenpa Yungdrung Rinpoche

kenpo tenpa yungdrung

Khenpo Tenpa Yungdrung Rinpoche est né à Dhorpatan, un territoire très reculé à l'ouest du Népal, où se trouve une petite colonie de réfugiés tibétains et un monastère Bön.

À 11 ans, Khenpo Rinpoche s'est joint à d'autres élèves pour étudier avec Lama Sonam Gyaltsen Rinpoche, l'abbé de Tashi Gegye Thaten Ling. Après avoir suivi un premier cours d'étude des textes rituels bönpos et de calligraphie tibétaine, il se rendit avec trois autres élèves au monastère de Menri, à Dolanji, pour poursuivre ses études.

« C'était en mars 1981 que j'ai franchi pour la première fois les hautes montagnes qui entourent la colonie tibétaine de Dhorpatan », se souvient Khenpo Rinpoche. « Je me suis demandé si les montagnes touchaient le ciel bleu et si derrière les montagnes le monde se terminait ».

Pour se rendre au monastère de Menri, les quatre jeunes élèves, en compagnie de Lama Sonam Gyaltsen Rinpoche et d'un homme du nom de A-Gyam, ont suivi une caravane de chevaux pendant huit jours, puis ont voyagé encore trois jours en autocar. « À notre arrivée au monastère de Menri, j'ai eu l'occasion merveilleuse de voir Sa Sainteté Menri Tridzin Rinpoche et Yongdzin (Lopon) Tenzin Namdak Rinpoche » dit Khenpo Rinpoche. « A cette époque, ils menaient une vie très simple en ce qui concerne les biens matériels, mais ils mettaient tous leurs efforts à rétablir le savoir et l'expérience du Yungdrung Bön dans le monde ».

Ce mois-là, Khenpo Rinpoche et ses compagnons d'étude furent admis à l'école de dialectique du monastère de Menri. Pendant 13 ans, Khenpo Rinpoche et 26 autres moines étudièrent le système philosophique bönpo complet des Sutras, des Tantras, et de la Grande Perfection, ainsi que les sciences générales tibétaines dont la grammaire tibétaine, la poésie, l'astrologie blanche et l'astrologie noire, la grammaire sanskrite, la géométrie et l’art sacrés, ainsi que la médecine générale tibétaine. Khenpo Rinpoche se souvient avec une profonde gratitude de son maître Gen Gyaltsen Choglek maintenant décédé, affectueusement connu sous le nom de Gen Samgha, ou « maître au coeur heureux », et il note que l’incommensurable bonté de son maître l' a éclairé comme un phare tout au long de ses études et jusqu’à sa réussite.

En 1986, Khenpo Rinpoche a commencé à enseigner la philosophie et les sciences générales tibétaines à de jeunes élèves. « Enseigner tous les jours m'a aidé à mieux comprendre les différentes matières que j'avais étudiées » dit Khenpo Rinpoche. « Maintenant, à chacun de mes élèves, je conseille d'enseigner car ainsi non seulement les autres en bénéficient mais nous-mêmes aussi. Peut-être nous en bénéficions même davantage ». Pendant cette période de treize années, Khenpo Rinpoche participa aussi à de nombreuses cérémonies rituelles et à des activités sociales et culturelles. De 1989 à 1992, il fut comptable, trésorier, puis président de l'école, et pendant un certain temps il fut aussi le chef du rituel au monastère et le maître de la discipline.

En 1994, après avoir terminé avec succès les treize années traditionnelles d'études, Khenpo Rinpoche fut reçu à l'examen final de dix jours et obtint son « guéshé » (doctorat) avec certification de Sa Sainteté le 14e Dalaï Lama. A l'époque où il obtint son diplôme, l'école de dialectique comptait 101 étudiants.

« Tout ceci fut mené à bien grâce à la bonté infinie de mon maître Sa Sainteté Menri Tridzin Rinpoche, mon maître Son Excellence Yongdzin (Lopon) Tenzin Namdak Rinpoche, Geshe Yungdrung Namgyal et de tous mes autres maîtres », dit Khenpo Rinpoche. « Sans leur amour, leur protection, leurs conseils et le don de leur sagesse, je ne pourrais pas avoir aujourd'hui la chance de profiter des précieux enseignements Yungdrung Bön. »

Après l'obtention de son diplôme, Khenpo Rinpoche se rendit à Katmandou pour poursuivre ses études de Tantra et de Dzogchen sous la supervision de Yongdzin Tenzin Namdak Rinpoche. En 1996, Sa Sainteté Menri Tridzin Rinpoche et Yongdzin Rinpoche nommèrent Khenpo Rinpoche

Ponlob (maître d'études) du monastère Triten Norbutse. Même si cette mission était inattendue et exigeante pour un jeune lama, Khenpo Rinpoche dit qu'il ressentit très fort les bénédictions de Sa Sainteté et de Yongdzin Rinpoche, et qu'il saisit avec enthousiasme l'occasion

de servir la communauté bönpo et ses enseignements traditionnels.

Depuis lors, Khenpo Rinpoche a enseigné à l'Académie Yungdrung Bön des Hautes Etudes au monastère Triten Norbutse, sous la bénédiction de Yongdzin Rinpoche.

En 2001, Rinpoche a été nommé Khenpo (abbé) du monastère par Sa Sainteté Menri Tridzin Rinpoche et Son Excellence Yongdzin Tenzin Namdak Rinpoche.

Le monastère Triten Norbutse à Katmandou a été fondé par Son Excellence Yongdzin Tenzin Namdak Rinpoche en 1987 pour la préservation et le développement de la tradition Yungdrung Bön. C'est une institution monastique dont le but est de fournir un enseignement complet pour les études Yungdrung Bön et les sciences générales tibétaines. Actuellement, il y a 170 moines qui étudient au monastère, à la fois népalais et tibétains.
Depuis 2005, Khenpo Rinpoche est responsable de Shenten Dargye Ling en Anjou, France.
Il y a organisé le premier symposium sur le Bön en 2008 rassemblant chercheurs et érudits du monde entier.

Khenpo Rinpoche enseigne chaque année à Shenten Dargye Ling, et en Europe, aux Etats-Unis, également en Argentine.

Abonnez-vous à notre liste de mailing

Gardez le contact et recevez notre bulletin, les informations concernant les retraites et les événements à venir.

Nom *
Adresse Email *

Visitez Shenten Dargye Ling

En dehors des retraites organisées, les membres sont bienvenus pour des retraites personnelles courtes (maximum 3 semaines consécutives), ou pour nous rejoindre et nous aider à maintenir le centre (travaux de jardinage, travaux de peinture...)

 

Pour plus d'informations concernant les projets actuels et comment vous pouvez aider, veuillez envoyer un message à: contact@shenten.org

stupa-bon

Vous êtes ici: Enseignants Khenpo Tenpa Yungdrung Rinpoche